Le Syndrome de l'Imposteur

 
FB - Le Syndrome de l'imposteur.png

en 3 épiphanies

Si vous êtes tombé sur cet article, vous connaissez déjà certainement ce fameux syndrome de l’imposteur et en quoi il consiste. Néanmoins, pour ceux qui atterrissent ici par hasard, voici un petit rappel en quelques mots : le syndrome de l’imposteur, c’est avant tout la peur de ne pas être à la hauteur. On ne se sent pas assez compétent, pas assez bien, on doute de soi, on ne sent pas à sa place, etc. Et vous vous dites sans cesse "Mais qu'est-ce que je fais là ? Quelqu'un va forcément se rendre compte que je ne sais pas du tout ce que je fais et que je suis complètement nulle !".

Bref, le syndrome de l’imposteur, c’est Bridget Jones au bal des avocats. Le syndrome de l’imposteur c’est le plan cul qu’on ramène au repas de famille, c’est le diplôme qu’on réussi alors qu’on a rien foutu de l’année, c’est le jogging qui nous sert de pyjama. Bref, c’est des conneries. Le syndrome de l’imposteur, c’est quand on veut se faire passer pour quelqu’un qu’on est pas, et souvent parce qu’on croit - à tord - qu’on doit être cette supposée personne.

Bridget Jones : L’Âge de raison   (2004) avec Renée Zellwelger, Colin Firth, Hugh Grant…

Bridget Jones : L’Âge de raison (2004) avec Renée Zellwelger, Colin Firth, Hugh Grant…

  1. Savoir s'inspirer c'est bien. savoir critiquer c'est mieux.

Oulalala comme c'est vilain ! Mais non, en fait, je fais naturellement partie de ces personnes qui voient le meilleur chez les autres. Seulement, le hic, c’est que cette vision est à double tranchant : les autres sont merveilleux, ok, mais moi ? Ironiquement, c’est souvent plus facile de trouver des qualités chez ceux qui nous entourent, que chez soi. On a rarement conscience de nos qualités, encore plus lorsqu’elles sont naturelles. Alors, ne voyant pas notre valeur innée, on finit parfois par envier les autres dans nos très mauvais jours, voire même par éprouver une certaine jalousie.

Et d’ailleurs, tout comme la jalousie, le syndrome de l'imposteur se sert de ces projections pour prospérer. C’est pourquoi, je vous invite à laisser le critique en vous s’émerveiller de ce que vous n’aimez pas ! Il ne s’agit pas de tomber dans un autre extrême, mais de revenir à une réalité plus neutre, plus authentique, plus entière, afin de comprendre que ce sentiment d’infériorité n’est qu’illusoire, et que chacun de nous traite en permanence avec ses propres démons.

Matrix   (1999) des Wachowski, avec Keanu Reeves…

Matrix (1999) des Wachowski, avec Keanu Reeves…

2. Accepter de ne pas savoir & d’être nul à chier.

Oui vous êtes nul. Mais on est tous nuls… pour quelque chose. Et vous savez quoi ? C'est pas graaaaaaaaaaaaaaaave ! Alors déjà première chose : c’est un abus de langage ; on n'est pas nul - on ne naît pas nul - ce n'est pas un état permanent, ni une vérité générale, et encore moins quelque chose d’immuable et de définitif. Ce sont de simples moments qu’on traverse, d’innocentes choses que l’on fait, mais en aucun un stigmate qui définit tout notre être.

N’ayons plus honte de ne pas savoir. Osons passer pour des cons. Il n’y a rien de pire que d’avoir peur de se tromper ou de ne pas y arriver pour figer un projet ou toute une vie. Je vous dis ceci : on ne se trompe que momentanément, on apprend pour toujours. Honte à celui qui blâmera celui qui cherche à évoluer. Après tout, pourquoi vouloir épater une personne faisant preuve de condescendance et de préjugés ?


Quote - Sharknado.png

Pinterest-moi !


3. On est tous le sharknado de QUELQU’UN.

Et le meilleur pour la fin, mon mantra zen perso à toute épreuve : “La prochaine fois que tu as peur de partager tes idées, souviens-toi qu’un jour quelqu’un a dit ‘Faisons un film avec une tornade remplie de requins !' à une réunion.” et que l’idée a été acceptée. Pire, elle a été perpétuée ! On parle aujourd’hui de toute une saga… Morale ? Même si ce que tu as à dire est vraiment débile, il y aura toujours des gens pour trouver ça génial ! Et c’est d’ailleurs à ces gens-là que tu dois t’adresser quand tu montes ton business. Hello my dummies !

Sharknado, par son humble existence, m’a appris que ça ne servait à rien de tout prendre avec autant de sérieux, et qu’après tout, quel est l’intérêt si on ne se marre pas un peu en chemin, hein ? On aura pas de médaille à la fin parce qu’on a tout bien fait, qu’on a dit bonjour, au revoir, et qu’on a n’a pas tromper sa femme. Je ne suis pas pour l’adultère, mais je ne suis pas non plus pour qu’on fasse comme si alors qu’à l’intérieur tout sonne faux. À quoi sert ce que nous faisons, si ce n’est pas pour le plaisir ? Parce qu’on en a profondément envie ? Parce que ça nous rend plus heureux ?

La véritable imposture, c’est de ne pas être soi.

1.2.3...SOLEIL ! STAY TUNED ( ((♥)) ) 


☼ Bonus ☼

☼ Sharknado est un film… enfin presque. Je vous laisse voir par vous-même : Sharknado en image.

Love - You’re Doing it wrong de Yann Dall’Aglio est un des TED qui a changé ma vie, une fois de plus. Et pour celui-ci, même pas besoin de sous-titres puisque c’est l’un des rares français à avoir eu le privilège d’être invité à un pure TED !


Pinterest-moi !

PINT - Le Syndrome de l'imposteur.png