Quelle Thérapie choisir ?

Même si aujourd’hui on s’accorde à dire que c’est avant tout la relation avec le thérapeute - l’humain - qui prime, connaître les différentes méthodes d’accompagnement peut tout de même s’avérer utile. […] Car ce qui vous empêche fréquemment de sauter le pas (hormis la banalisation du mal-être) c’est d’être dans le flou et de ne pas savoir si la consultation est adaptée à votre situation, à vos besoins.

Lire la suite
☼ Expérience ☼ une séance en hypnose

Très en vogue aujourd'hui et pour cause : ça marche ! Comme vous avez déjà sûrement pu le constater, je suis plutôt du genre à aimer décortiquer, à expliquer et exprimer chaque sensation, chaque ressenti. Bref, je parle ! J’aime mettre en mots. J’aime comprendre et donner du sens. Alors autant vous dire que pour moi ; l’hypnose, c’est frustrant.

Lire la suite
Ôde à la Colère

[…] Vous faisant râler à longueur de journée parce que “c’est plus fort que vous.”. Ce truc qui vous bouffe et qui vous amène parfois à dire que les gens : “c'est tous des cons”. Ce sentiment qui vous fait hurler intérieurement "c'est injuste !", "ça devrait pas se passer comme ça", "c'est terrible”… ça vous parle ?

Bienvenu au royaume de la colère.

Lire la suite
A quoi ça ressemble, un violeur ?

Le “mal” de notre monde est banalisé. Laissez-moi le dire autrement : le mal de ce monde est accepté. Et comme beaucoup le savent déjà, ne pas faire de choix, est également un choix. Ne pas agir, c’est également agir. Mais dans le cas précis d’une agression, d’un viol, que signifie ne pas parler ? Pourquoi une femme garde t-elle le silence suite à des violences ?

Lire la suite
Le féminisme : un truc de mecs ?!

“Je vous défie d'utiliser les mêmes qualités qui à votre avis, font de vous un homme, pour aller plus profond en vous. Votre force, votre courage, votre robustesse : pouvons-nous redéfinir leur sens […] Êtes-vous assez courageux pour être vulnérable ?

Lire la suite
PolyAmour & Orientation Sexuelle

Comme toute problématique, elle n'est pas unilatérale. Il n'est pas question QUE de monogamie, ou QUE de polyamour, ou QUE de fidélité. Il est question de comprendre où est notre place ? Et d'être là où c'est juste pour soi d'être, sans se contorsionner pour entrer dans un moule (ou une moule) qui n'est pas fait pour nous.

Lire la suite
Le Syndrome de l'Imposteur

[…] le syndrome de l’imposteur, c’est avant tout la peur de ne pas être à la hauteur. On ne se sent pas assez compétent, pas assez bien, on doute de soi, on ne sent pas à sa place, etc. Et vous vous dites sans cesse "Mais qu'est-ce que je fais là ? Quelqu'un va forcément se rendre compte que je ne sais pas du tout ce que je fais et que je suis complètement nulle !". Bref, le syndrome de l’imposteur, c’est Bridget Jones au bal des avocats. Le syndrome de l’imposteur c’est le plan cul qu’on ramène au repas de famille, c’est le diplôme qu’on réussi alors qu’on a rien foutu de l’année, c’est le jogging qui nous sert de pyjama. Bref, c’est des conneries. Le syndrome de l’imposteur, c’est quand on veut se faire passer pour quelqu’un qu’on est pas, et souvent parce qu’[…]

Lire la suite